Avec plus de 8 millions de points de permis retirés en 2006, le trafic de points de permis bat son plein.

La méthode la plus simple et la plus connue consiste à faire endosser l'infraction par une personne qui accepte de céder ses points à une autre qui n'en a presque plus. Généralement ces petites magouilles se font en famille: la maman avec ses 12 points prends l'amende et la perte de points de son fils, jeune conducteur, en permis probatoire ou encore, le grand-père qui ne roule presque plus accepte de "payer" pour son fils qui ne peut pas perdre son permis puisqu'il est routier.

Cette méthode est simple mais bien sûr illégale puisque tout faux témoignage ou toute déclaration inexacte ou erronée est passible de peines d'amende jusqu'à 1.500 euros, de même toute dénonciation calomnieuse ou usage de faux peut être sanctionné par une amende jusqu'à 45.000 et une peine de prison jusqu'à 3 ans. Mais cette méthode se généralise car avec la multiplication des radars automatiques avec flash arrière, impossible de connaitre la véritable identité du conducteur au moment de l'excès de vitesse. Il en est de même pour les infractions relevées avec les radars laser qui ne prennent pas de photo. Lors de l'interception par les forces de l'ordre, le nom du conducteur n'est pas noté sur le procès-verbal, il est donc tout à fait possible de désigner quelqu'un d'autre quelques jours plus tard.

Aujourd'hui en cherchant un peu il est facile de trouver des points contre quelques centaines d'euros, généralement autour de 500 euros le point, par exemple sur ebay ou les enchères sont généralement supprimées assez rapidement ou sur d'autres sites de petites annonces comme par exemple Kijiji ou encore Annonces.com.