Alors que les dégradations de radars sont nombreuses depuis plusieurs semaines, une action coordonnée a été menée la nuit dernière avec la destruction de 13 radars installés sur le bord des routes du département de Vendée. La plupart des cabines ont été la cible d'incendies.

Par un communiqué de presse, les autorités dénoncent ces dégradations volontaires et indique que des enquêtes pour retrouver les auteurs des faits ont été ouvertes par les services de gendarmerie.

Les radars concernés

Selon les informations que nous avons pu recueillir, au moins 10 radars ont été la cible d'incendie dans cette nuit du mercredi 16 au jeudi 17 janvier.

Celui installé sur la rocade nord de La Roche-sur-Yon est totalement détruit, tout comme celui installé à Chevrette sur la commune de Nalliers. Les radars de La Réorthe et de Saint-Georges-de-Montaigu qui avaient déjà été incendiés au cours des dernières semaines ont de nouveau été la cible des flammes et sont désormais entièrement détruits.

Les autres radars qui ont été la cible d'incendie sont ceux de Pétosse, de Fontaines, de La Férrière, de Chambretaud, d'Aizenay et de l'Aiguillon-sur-Vie.

A cette liste, il faut encore ajouter d'autres radars déjà détruits par incendie depuis le 17 novembre à savoir les 3 radars installés sur la commune de Bellevigny mais aussi celui de Challans.

Cela porte donc à 14 le nombre de radars fixes définitivement hors-service dans le département de la Vendée, pour un parc qui en compte 29.

Un radar fixe en feu

radar en feu

D'autres destructions coordonnées

Ces dernières semaines, d'autres destructions coordonnées de radars ont été enregistrées mais jamais à une telle échelle.

Ce fut notamment le cas dans le Vaucluse et autour d'Avignon puisque 7 radars ont été incendiés dans le nuit du 23 au 24 décembre et que dans le même secteur, 5 autres l'ont été dans la nuit du 27 au 28 décembre!