Un homme de 28 ans originaire des Bouches-du-Rhône a été condamné à une amende de 1000 euros pour avoir saccagé à coups de pierre un radar fixe installé sur la D32 à Narbonne dans l'Aude.

Accompagné d'un ami, l'homme n'a pas hésité à faire plus de deux heures de route pour dégrader ce radar. Malheureusement pour lui, il a été pris en flagrant délit par une patrouille de gendarmerie qui passait par là.

Comme d'habitude, la justice est restée plutôt clémente car la loi indique que toute dégradation ou détérioration d'un radar automatique est une infraction qui peut être sanctionnée par une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à trois ans et d'une amende d'un montant maximum de 45.000 euros.