Le gouvernement vient de dévoiler les détails du budget de la France pour l'année 2020. Le projet de loi de finances contient une rubrique spécifique qui concerne le budget des radars automatiques dans laquelle on apprend que la Sécurité routière prévoit que 1 200 radars tourelles seront installés fin 2020.

Ce nouveau modèle de radar apparu sur nos routes l'année dernière se compose d’une cabine fixe dénommée tourelle et d’un matériel de contrôle déplaçable (radar, module de prise de vue, etc). Il fait donc office de "radar leurre" puisque, selon le cas, la tourelle peut être équipée ou non du matériel de contrôle.

Le déploiement

Le déploiement des radars tourelles a débuté au cours de l'année 2018 avec l’installation de 13 cabines pour une phase de test à l'échelle national. Après une pause en raison de la crise des gilets jaunes, le déploiement a repris au mois de juin dernier. Si, à ce jour, ce sont près de 150 radars tourelles qui sont installés, 400 devraient l'être à la fin 2019.

Le rythme de pose va se poursuivre l'année prochaine puisque le budget des radars automatiques pour l'année 2020 annonce l'installation de 800 nouvelles cabines.

Alors qu'au départ il était prévu que les radars tourelles soient déployés en priorité pour remplacer les radars feux rouges et quelques radars fixes, le programme a changé depuis la vague de vandalisme sans précédent enregistrée sur les radars automatiques en 2018.

Désormais, les radars tourelles ont "vocation à remplacer en priorité 75 % des radars fixes".

Ce n'est plus qu'à terme, que le radar tourelle remplacera également des radars feux rouges et que de nouvelles cabines seront installées sur les itinéraires sécurisés pour couvrir de nouveaux emplacements.

radar tourelle sur son poteau

Les infractions verbalisées

Si dans la presse, la Sécurité routière laisse planer le doute sur les capacités de verbalisation des radars tourelles, on parle notamment de contrôle de l'utilisation du téléphone au volant, de contrôle des distance de sécurité, elle est beaucoup plus précise dans le document budgétaire.

Elle indique très clairement que le "dispositif de contrôle est installé dans une tourelle fixe afin de contrôler le franchissement feux rouges, la vitesse ou le franchissement des passages à niveau" ou encore que le "matériel de contrôle" installé dans le radar tourelle "mesure le respect de la signalisation tricolore ou la vitesse de circulation".

La verbalisation d'autres types d'infractions annoncée depuis plusieurs années ne semble donc toujours pas d'actualité pour l'année prochaine.