La date de mise en service du radar automatique de Carspach (68) qui est en cours d'installation sur la D419 juste avant l'entrée d'Altkirch va être repoussé. En effet, alors que la cabine du radar n'est pas encore installée, le chantier du futur radar fixe a reçu une visite plutôt insolite la semaine dernière. En effet, dans la nuit du 4 octobre, 400 mètres de fils téléphonique et électriques ainsi que des plaques en fonte ont été dérobés sur le chantier.

Même s'il est assez courant que les chantiers d'installation de futur radar soient visités, c'est habituellement pour des dégradations. Dans le cas du radar de Carspach, c'est bien l'hypothèse du vol de métaux qui est retenu par la gendarmerie d'Altkirch chargée de l'enquête. En effet, les vols de cuivre sont de plus en plus fréquent que ce soit le long des lignes SNCF mais aussi sur les autoroutes et même dans les transformateurs EDF mais c'est une des premières fois que cela ce déroule sur un chantier de radar.