L'application PhantomAlert disponible sur plusieurs plateformes comme iPhone ou Androïd sera bientôt supprimée du catalogue d'applications de BlackBerry, au moins pour les Etats-Unis.

Cette application anti-radar permet de localiser les radars fixes, les radars feux rouges, les emplacements de radars mobiles, les carrefours dangereux, etc. Elle permet même de visualiser les caméras de traffic routier.

Mais c'est une fonctionnalité particulière de cette application qui permet de connaitre les emplacements des contrôles d'alcoolémie qui a fait réagir les sénateurs démocrates américains qui ont demandé à Google, Apple et RIM (Research in Motion) de supprimer l'application de leur catalogue. Pour le moment, seul RIM, le fabricant des BlackBerry, a pris la décision de supprimer l'application.

"Les conducteurs ivres auront bientôt un outil de moins pour échapper à la loi et mettre la vie de nos amis et de nos familles en danger", se sont félicités les sénateurs dans un communiqué commun.

Avec cette victoire, les sénateurs risquent de ne pas s'arrêter là et de demander le retrait de toutes les applications permettant d'être informé des emplacements de radars ou de contrôles de police.