Depuis l'Arrêté du 4 juin 2009 relatif aux cinémomètres de contrôle routier, le gouvernement a modifié les règles relatives à la vérification des radars. Que le radar soit fixe ou mobile, automatique ou laser, désormais, la vérification du radar doit être réalisée par un organisme privé désigné par le ministre de l'industrie. La liste des entreprises homologuées pour la vérification des radars a déjà été présentée sur le blog au mois de mars. Avant, c'était des agents de la DRIRE (Direction Régionale de l'Industrie de la Recherche et de l'Environnement) qui effectuaient ces vérifications.

Le problème, c'est que le marché pour la vérification des radars lasers de la gendarmerie et de la police n'a été attribué par le ministère de l'Intérieur, que le 28 avril. Donc pendant quatre mois, les radars n'ont pas pu être vérifiés. Or pour qu'un contrôle radar soit valable, il faut que le radar utilisé ai été vérifié depuis moins d'un an. Le retard de quatre mois a donc mis hors service environ le tiers des radars.

La Ministère de l'Intérieur a confirmé hier les faits, en indiquant par l'intermédiaire de son porte-parole, Gérard Gachet, que « les délais nécessaires à cette désignation n’ont permis la passation d’un marché qu’en avril 2010». « Les vérifications annuelles ont donc été suspendues de janvier à avril ce qui a interdit pendant ce laps de temps l’utilisation des matériels qui devaient être vérifiés durant cette période », a-t-il ajouté.

L’organisme retenu pour ces vérifications, le Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE), s’est « engagé à rattraper ce retard et à procéder à toutes les vérifications nécessaires avant la fin du mois de juillet » et « la totalité des moyens de contrôle routier sera donc en service pour les grands départs du mois d’août ».

De toute façon, le LNE n'a pas le choix car il n'a que quatre mois pour rattraper le retard, sous peine de devoir au ministère de l'Intérieur des pénalités, de l'ordre, dit-on, de "40 euros par appareil" pour un montant de 65 euros H.T. de facturé pour chaque vérification d'appareil.

D'ici là, si vous êtes contrôlé en excès de vitesse par un radar laser, pensez à vérifier la date de vérification périodique indiquée sur l'appareil...