Radar ytrac Cantal

Le radar installé sur la N145 à Nouhant dans la Creuse a flashé par erreur plusieurs centaines de véhicules durant deux jours. En effet, cette portion 2x2 voies de la N145 était en travaux depuis plusieurs semaines. Comme une voie de circulation avait été supprimé, la vitesse maximale autorisée dans ce secteur avait été abaissé à 90 km/h et le radar fixe situé sur cette portion de voies  avait été réglé sur la nouvelle vitesse maximale autorisée.

Les travaux devant s’achever, les différentes instances avaient été prévenus (DiR Centre-Ouest et Centre National de Traitement) pour remettre le radar de Nouhant à 110 km/h. Hélas, cela n’a pas été fait en temps utile. Du coup, tout au long des journées des 27 et 28 octobre, tous les usagers qui sont passés devant l’appareil, en dépassant la vitesse de 90km/h ont eu la désagréable surprise d’être flashés.

Devant les nombreuses plaintes d'automobilistes, la Préfecture à fait passer le message suivant : « Pour les usagers flashés jeudi et vendredi, en dessous de 110 km/h, l’affaire sera purement et simplement classée, sinon le procès-verbal qu’ils pourraient recevoir sera invalidé ».

Si ce genre de mésaventure est rare pour les radars fixes, elle est malheureusement plus courante pour les radars mobiles. En effet, plusieurs dizaines d'automobilistes ont déjà eu la malchance d'être flashé par un radar mobile réglé à la mauvaise vitesse par exemple à Rouillac en Charente ou encore à Vendôme dans le Loir-et-Cher.

Moralité : Vérifiez bien la limitation de vitesse quand vous recevez un PV pour excès de vitesse !