La vie des radars fixes est souvent mouvementée... Ils sont recouverts de peinture, ils ont les vitres brisées, ils sont brûlés vifs mais ils sont rarement détruit à coups de fusil de chasse...

C'est pourtant ce qui est arrivé au radar de Ceintrey sur le D913 en Meurthe et Moselle dans la nuit de lundi à mardi. En effet, vers 22h30, un jeune homme habitant une commune voisine a tiré à au moins sept reprises sur la cabine abritant le radar avec un fusil de chasse et des balles à sanglier.

Deux des balles ont atteint le cœur électronique du radar, trois autres ont atteint la zone vitrée en détruisant le bloc radar et le flash, et enfin deux autres balles ont simplement effleuré les flancs de la cabine avant d'aller finir leur course dans les champs.

Le bruit des détonations ont rapidement attiré les gendarmes qui ont interpellé un suspect âgé d'une vingtaine d’années. Il a été placé en garde à vue et des armes ont été saisies à son domicile.

Après avoir reconnu les faits, le jeune homme a été remis en liberté, il sera jugé au mois d'octobre à Nancy. Il risque jusqu'à 75 000 euros d'amende et de 5 ans d'emprisonnement.

Source : Le Républicain Lorrain