Un radar feu rouge en cours d'installation à Alès sur l'Avenue d'Anduze a été dérobé la semaine dernière. Le radar venait juste d'être posé sur son mât et les techniciens devaient revenir le lendemain pour effectuer les branchements aux réseaux élélectriques et téléphoniques mais qui ils sont arrivés, le radar avait entièrement disparu!

Une plainte a été déposé, mais le radar a rapidement été retrouvé un plus loin avec son mât dans la cour d'une école toute proche. Bien sûr, une enquête est en cours pour essayer de retrouver les auteurs de cet acte.

Pour rappel, toute dégradation ou détérioration d'un radar automatique est une infraction qui peut être sanctionnée par une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à trois ans et d'une amende d'un montant maximum de 45.000 euros.

Source: Midi Libre