cabine radar fixe 2

L'histoire parait aberrante, elle est pourtant réelle. Entre le 28 février et le 6 mars 2014, le radar fixe qui vient d'être installé sur la N4 à Ibigny en Moselle (57) a dressé plus de 1250 PV pour excès de vitesse. Même les automobilistes qui respectaient la limitation de vitesse de 90 km/h ont été verbalisés.

Et pour cause, ce radar qui auparavant était installé à Rémering-lès-Puttelange a été démonté à la fin de l'année dernière suite à la construction d'un rond-point. Il a été réinstallé le 28 février à son nouvel emplacement sur la commune d'Ibigny, mais entre temps il n'a pas été recalibré.

En effet, à Rémering-lès-Puttelange, la vitesse maximum autorisée était de 70 km/h, donc après sa réinstallation, le radar a continué a flashé les véhicules dépassant les 70 km/h.

Encore plus fort, alors que ce radar venait juste d'être réinstallé, il a été mis en service directement, dès son branchement alors qu'il aurait dû subir une phase de test. Le système était resté en mode "production" donc avec envoi des messages d'infractions au CACIR alors qu'il aurait dû être placé en mode "maintenance" durant la durée de la phase de recalibrage.

Enfin, pour couronner le tout, les automobilistes qui ont reçus leurs PV ont eu l'agréable surprise de voir qu'ils avaient été flashés à Rémering-lès-Puttelange puisque le radar était toujours identifié comme étant installé à cet endroit.

Devant l'afflux anormal de PV, le Centre Automatisé de Constatation des Infractions Routières s'est rapidement aperçu de la situation et a désactivé le radar le 6 mars. L'officier du ministère public va classer et annuler tous les PV qui ont été dressés et les automobilistes qui auraient déjà reçu et payé leur avis de contravention seront remboursés. Même les automobilistes flashés à plus de 90 km/h verront leurs PV annulés le lieu de l'infraction indiquée sur l'avis de contravention est inexacte...

Le radar d'Ibigny est désormais en phase de test et devrait flasher de nouveau dès le début du mois d'avril.