Radars Feux Rouges

Il existe déjà une grande variété de radars automatiques en France comme le tout nouveau radar autonome, mais aussi le radar fixe, le radar double sens, le radar tronçon, le radar feu rouge, le radar mobile, etc. Cette famille va bientôt être complétée par un nouveau type de radar.

En effet, les documents du budget 2016 nous apprennent que le programme 751 «Radars» qui porte sur l’action et les moyens mis en œuvre par l’État dans le cadre du système de contrôle automatisé va allouer pour l'année prochaine un budget de 3.72 millions d'euros pour des expérimentations de nouveaux modèles de radars.

La principale expérimentation portera sur un nouveau type de radar qui sera déplaçable et qui permettra notamment de contrôler simultanément le franchissement des feux rouges et la vitesse de circulation des véhicules. C'est à dire que lorsque le feu sera vert ou orange, le radar contrôlera la vitesse des véhicules et lorsque le feu sera rouge, c'est le non respect de l'arrêt imposé par le feu rouge qui sera contrôlé.

Ce nouveau type de radars a été introduit lors de la présentation des 26 nouvelles mesures pour la sécurité routière en janvier 2015 par le ministre de l'Interieur. Il s'agissait de la mesure 12 "Relancer le déploiement de radars feux rouges et leur associer systématiquement un module de contrôle de la vitesse, notamment en agglomération".

En marge du Comité Interministériel de la Sécurité Routière du 2 octobre 2015, la Sécurité Routière a confirmé qu'une expérimentation de ce nouveau type de radar automatique débuterait dès la mi-octobre 2015 pour une période de test de 6 mois.

Ces nouveaux radars feux/vitesse feront partie des 500 nouveaux radars multifonctions qui ont été annoncés lors du CISR (mesure 3) et qui seront installés d'ici fin 2018. A ce titre, ils pourraient contrôler en plus de la vitesse et du respect des feux rouges d'autres infractions comme les interdictions de tourner, la conduite dans un couloir de bus, etc.

A ce jour, il n'existe pas encore de solutions correspondant exactement à la demande de la DSCR (Délégation à la Sécurité et à la Circulation Routière). Des systèmes de contrôles de la vitesse par les radars feux rouges existent depuis déjà des années au Canada, en Suisse, aux Etats-Unis mais ce sont toujours des radars fixes et la plupart utilisent des boucles inductives dans la chaussée.

L'expérimentation doit permettre de tester plusieurs solutions techniques pour pouvoir rédiger un cahier des charges et proposer dès fin 2016 un appel d'offre sur ce nouveau type de radar. C'est exactement la même démarche que celle entreprise pour le déploiement des radars autonomes et des radars mobiles nouvelle génération avec deux modèles testés pendant plusieurs mois puis un marché public de déploiement.

Au vu des besoins, il existe à ce jour au moins trois modèles de radars pouvant répondre à la demande, le MESTA FUSION, le GATSO T-SERIES et le TRAFFISTAR SR590. Ils utilisent tous les trois un système de radar avec tracking qui permet de suivre les véhicules qui entrent dans leur champ de fonctionnement. Ce système de tracking permet notamment de se passer des boucles inductives dans la chaussée, une condition indispensable pour un radar déplaçable.

Comme on peut le voir sur la photo ci-dessous, le GATSO T-Series existe déjà en version déplaçable...


Gatso T Series déplaçable