Un nouveau délégué interministériel à la sécurité routière vient d'être nommé sur proposition du ministre de l'Intérieur. Il s'agit d'Emmanuel Barbe, un magistrat de formation, qui était jusqu'à présent conseiller diplomatique de Bernard Cazeneuve. Il remplace Jean-Robert Lopez, qui occupait ce poste depuis avril 2014.

Après un début de carrière de juge d'instruction spécialisé dans les affaires économiques et financières au tribunal de Lille (1990-1994), Emmanuel Barbe a occupé plusieurs postes au sein du ministère de la Justice: conseiller justice auprès de la représentation française à l'Union européenne (1997-2002), magistrat de liaison à l'ambassade de France à Rome (2002-2007), chef du service des affaires européennes et internationales (2007-2009) puis inspecteur des services judiciaires (2009).

En tant que délégué interministériel, il aura en charge la coordination de l'activité des ministères consacrée à la sécurité routière. Son champ de compétences comprend la politique de contrôle sanction automatisé des infractions routières (CSA), la politique de sécurité des infrastructures routières, la réglementation des équipements de la route et la politique en matière d'éducation routière.

Une de ses premières missions sera de mettre en place les nouvelles mesures pour la sécurité routière présentées par le ministre de l'Intérieur en janvier 2015 à la suite des mauvais chiffres de la sécurité routière en 2014.