Suppression panneaux radars

Nouveau revirement de situation sur la question du démontage des panneaux signalant la présence des radars fixes. Alors qu'en début de semaine, le ministre de l'Intérieur lors d'un déplacement en Isère indiquait que les "panneaux seront enlevés à mesure que nous mettrons en place des moyens d'information supplémentaires sur les zones dangereuses, notamment les radars pédagogiques", une fiche de synthèse envoyée aux préfets impose désormais la signalisation de tous les radars fixes par un radar pédagogique.

Selon le contenu de cette note, "la dépose des panneaux de présignalisation des radars fixes est conditionnée par l'installation de radars pédagogiques, dans la zone amont des radars fixes. La zone concernée peut être étendue de plusieurs centaines de mètres à plusieurs kilomètres".

"La dépose des panneaux sera réalisée de manière concomitante avec la mise en place des nouveaux radars pédagogiques", ajoute le document.

En ce qui concerne les nouveaux radars fixes, leur installation "doit également être concomitante à celle d'un radar pédagogique", précise la fiche.

En ce qui concerne les contrôles aléatoires, le document précise que les préfets doivent s'assurer que "les lieux et moments des contrôles de radars mobiles sont adaptés à l'analyse de la dangerosité des réseaux routiers", car "la légitimité de l'action de l'Etat en dépend". Précisant également que "La sécurité routière doit faire l'objet d'explications permanentes et transparentes"...

Les préfets à qui le ministère a imposé la tenue d'une réunion départementale de concertation sur la sécurité routière devraient apprécier ce revirement de situation qui remet en cause dans de nombreux départements les décisions prise lors de cette réunion. En effet, certains départements avaient déjà établi le calendrier de démontage des panneaux avant même de recevoir les radars pédagogiques alors que d'autres avaient décidés selon leur propre critère la pose ou non d'un radar pédagogique devant chaque radar.

Au final, comme la décision concernant le marché public pour le déploiement et la maintenance de radars pédagogiques ne sera pas prise avant fin août et que celui-ci ne prévoit que 920 radars pédagogiques dans un premier temps, les panneaux radars ont encore de beaux jours devant eux...