Au cours de l'année 2010, les radars automatiques fixes, mobiles et feu rouge du département de l'Ariège ont flashés 42.007 fois. L'évolution par rapport à l'année 2009 est différente selon les types de contrôle car les infractions relevées par les radars fixes sont en forte hausse alors que celle relevées par les radars mobiles sont en baisse.

Les radars fixes

Au cours de l'année 2010, les radars fixes ont flashés 26.922 véhicules en excès de vitesse soit un chiffre en hausse de plus de 40% par rapport à l'année 2009.

C'est le nouveau radar fixe installé sur la N20 à Saint-Paul-de-Jarrat qui explique cette forte hausse. En effet, ce radar qui a été mis en service le 17 juin 2010 a flashé à 7.501 reprises se plaçant ainsi en tête des radars les plus actifs du département.

C'est ensuite le radar de Lorp-Sentaraille avec 5.221 flashs et celui de Merens-les-Vals avec 5.015 flashs qui complètent le podium.

En bas du classement, c'est le radar de Saint-Quentin la Tour qui flashe le moins avec 378 flashs sur l'année 2009.

Les radars mobiles

Au cours de l'année 2010, les radars mobiles ont flashés 14.207 véhicules en excès de vitesse soit un chiffre en baisse de 14% par rapport à l'année 2009.

C'est le radar mobile de la Compagnie de Pamiers qui est le plus actif avec 4.717 excès de vitesse enregistrés suivi de près par celui de la BMO de Foix avec 4.522 excès de vitesse. Le radar de la DDSP de Foix a flashé à 3.631 reprises et celui de la BMO de Pamiers à 1.337 reprises.

Les radars feux rouges

Un radar feu rouge a été mis en service à Lavelanet le 19 juillet 2010. Depuis son installation, il a constaté 878 franchissements de feux rouges c'est à dire plus de 5 flashs par jour.