Aximum Captor

Depuis l'implantation des premiers radars aux feux rouges l'année dernière, de nombreux automobilistes hésitent à franchir les carrefours équipés de tels dispositifs pour faciliter le passage à un véhicule d’urgence tel que les pompiers, la police ou le Samu. En effet, depuis la mise en place des contrôles automatisés, toutes les infractions contestées doivent être consignées, c'est à dire que l'on doit payer le montant de l'amende forfaitaire, un montant qui est rendu si la contestation est classée par l'OMP ou le juge. De plus, il apparait aujourd'hui toujours difficile d'avoir gain de cause lorsque l'on conteste une infraction relevée par un contrôle automatisée.

Aucune communication officielle du Ministère en charge de la Sécurité Routière n'est venu dissiper le flou autour de cette situation. Par contre, lors de la mise en service des premiers radars feux rouges, plusieurs préfectures ont tentés de rassurer les usagers. En voici deux extraits:

Préfecture des Bouches-du-Rhône (CP du 29 janvier 2010)

"Les clichés sont envoyés au CACIR (Centre Automatisé de Constatation des Infractions Routières) à RENNES comme pour les contrôles automatisés des vitesses. Ils sont analysés et contrôlés avant l'envoi de la contravention au titulaire de la carte grise. En cas de franchissement pour raison impérieuse -faciliter le passage à un véhicule d’urgence tel que les pompiers, la police ou le Samu,- les clichés démontreront cet état de nécessité et aucune suite ne sera donnée par l’opérateur."

Préfecture de le Loire-Atlantique (CP du 29 mars 2010)

"Les cas de véhicules « poussés » par un véhicule prioritaire sont appréciés par les agents du CACIR qui disposent de 2 photos prises par l’arrière donnant une vue globale du carrefour. C’est bien l’agent verbalisateur du CACIR (police ou gendarmerie) qui constate l’infraction et non l’équipement de terrain. Dans ce cas, il n’y a pas d’émission d’avis de contravention."

En conclusion, on peut donc logiquement penser que si l'on franchit un feu rouge pour laisser passer un véhicule prioritaire et que le radar vous prend en flagrant délit, on ne recevra jamais de contravention, à condition bien sûr que le véhicule prioritaire que vous laisser passer est bien visible sur les photos de votre "infraction".