La vitesse maximum autorisée sera abaissée à 80 km/h sur les routes bidirectionnelles sans séparateur central dès le 1er juillet. Dans le département des Alpes-de-Haute-Provence, ce sont plus de 2 500 km de routes principales qui sont concernés mais aussi presque tous les radars fixes!

Les radars qui passent à 80 km/h

A ce jour, les routes du département sont surveillées par 15 radars fixes dont 9 double-sens. Sur ce total, ce sont 12 cabines qui seront reparamétrées avec une vitesse maximum de 80 km/h dès le 1er juillet.

Les seuls radars qui ne sont pas concernés sont ceux installés à Céreste et Entrages dans des zones limitées à 70 km/h ainsi que celui de Sisteron sur l'A51.

Tous les autres (Saint-Benoit, Digne, Volx, etc) sont installés sur des routes bidirectionnelles à chaussée unique et sans séparateur central et sont donc concernés par l'abaissement de la vitesse maximum autorisée.

Le radar fixe d'Aiglun passe à 80 km/h
Radar fixe Aiglun

Vers une augmentation du nombre de flashs

L'activité des radars va s'accroitre fortement avec le passage à 80 km/h au moins durant les premiers mois et cette hausse sera facile à mesurer puisque nous pourront comparer le bilan des radars en 2018 avec ceux des années précédentes.

Selon les derniers chiffres disponibles, les 12 radars fixes concernés par l'abaissement de la vitesse flashaient en moyenne 2 379 fois par radar et par an avec une activité déjà multiplié par quatre entre 2014 et 2016 avec l'arrivée des radars double sens.

Les trois radars les plus actifs sont ceux de la N202 à Saint-Benoit (6152 flashs), de la N85 à L'Escale (5921 flashs) et de la D4096 à Villeneuve (3519 flashs).

A l'inverse, les radars les moins actifs sont ceux de la D4075 à Mison avec 626 flashs, de la N85 à Aiglun avec 528 flashs et de la D13 à Villeneuve avec 269 flashs.