Depuis aujourd'hui, des voitures radars conduites par les chauffeurs de la société privée Mobiom contrôlent les excès de vitesse et distribuent les avis de contravention. Voici une présentation complète pour tout savoir sur la nouvelle voiture radar privatisée.

Le fonctionnement du système

Les voitures radars privatisées sont les mêmes que celles qui sont utilisées actuellement pour flasher en roulant. Elles sont équipées du radar de type GATSO MILLIA qui est installé derrière la plaque d'immatriculation avant et qui est accompagné d'un flash infrarouge disposé juste en dessous. Le système de prise de vue est positionné au milieu du tableau de bord.

face avant voiture radar

Les voitures radars à conduite externalisée ont été spécialement modifiées pour qu'elles soient conformes à la réglementation.

fonctionnement voiture radar privé

Désormais, aucune intervention humaine n’est nécessaire pour régler en permanence la vitesse limite autorisée dans la zone traversée. Le réglage de la limitation de vitesse à respecter s’effectue automatiquement grâce au GPS. Parallèlement, des caméras situées à l’avant et à l’arrière du véhicule lisent les panneaux de limitation de vitesse situés sur le parcours pour confirmer l’exactitude de la vitesse à contrôler.

caméras avant

La voiture radar est donc équipée de 2 caméras installées aux deux coins du pare-brise avant.

caméra avant

Les caméras sont fixées aux montants du pare-brise et toute la connectique passe dans les garnitures.

caméras arrière

Deux autres caméras sont installés sur la plage arrière où se trouve également l'antenne GPS.

Toutes les informations recueillies par le radar et par les caméras sont transmises au système d'analyse qui est installé dans le coffre du véhicule.

contenu coffre voiture radar privé

L'automatisation du système a été mise au point par la société Sysnav. Vous remarquerez d'ailleurs le boitier de sa technologie Blue Force susceptible de prendre le relais en environnement critique en cas de perte du signal GPS. Une technologie qui est habituellement plutôt destinée à un usage militaire...

Le système GPS

Le système de prise de vue du radar installé au milieu du tableau de bord, s'accompagne désormais d'un navigateur GPS qui indique au conducteur le parcours exact qui lui a été prescrit et qu'il doit impérativement suivre.

interieur voiture radar privé

Le système GPS enregistre également tous les paramètres du trajet (heure, position, arrêts, ralentissements) et les transmet en temps réel à un superviseur. Ce coordinateur peut localiser sur un écran toutes les voitures-radar en circulation gérées par son entreprise et être alerté immédiatement lorsqu'un conducteur s’écarte du parcours prévu.

navigateur GPS voiture radar privé

On remarque également en dessous de la caméra un support comportant notamment un bouton qui permet au conducteur de mettre le radar « en mode contrôle » lorsqu'il entre dans une zone à contrôler ou de le désactiver lorsqu'il en sort.

L'activation/désactivation du radar est la seule action que peut effectuer le conducteur. Lorsque le système est activé, il n'a pas de notification lorsqu'une infraction est enregistrée.

Les voitures radars

Les voitures radars dont la conduite est externalisée à un opérateur privé sont des voitures banalisées qui contrôlent, uniquement en roulant, la vitesse des véhicules qui les croisent mais aussi de ceux qui les doublent.

voiture radar privé toujours en roulant

Contrairement aux voitures qui sont encore aux mains des forces de l'ordre, les voitures radars privatisées ne peuvent pas être utilisées pour contrôler les excès de vitesse lorsque le véhicule est à l'arrêt en bord de route.

Actuellement, ces premières voitures radars sont des Peugeot 308 berline, elles ont déjà été repérées et vous pouvez consulter les photos dans sur nos pages départements. En voici un exemple avec cette 308 blanche qui circule dans le département de l'Orne.

voiture radar privatisée EH-657-KA

Où circulent les voitures radars privatisées?

A partir du 23 avril 2018, cinq voitures radars sont mises en service dans le département de l'Eure. Dans les prochaines semaines, ce sont 26 véhicules radars qui vont circuler dans les cinq départements de Normandie à savoir, le Calvados, l'Eure, la Manche, l'Orne et la Seine-Maritime.

Les voitures radars seront prochainement confiées à des société privées dans d'autres régions mais la sécurité routière souhaite temporiser l'extension du dispositif. Les nouvelles régions seront équipées début 2019 et le territoire métropolitain sera intégralement couvert d'ici fin 2020.