La vitesse maximum autorisée sera abaissée à 80 km/h sur les routes bidirectionnelles sans séparateur central dès le 1er juillet. Dans le département du Cher, ce sont plus de 6 000 km de routes principales qui sont concernés mais aussi plusieurs radars fixes.

Les radars qui passent à 80 km/h

A ce jour, les routes du département sont surveillées par 16 radars fixes dont 4 double-sens et 5 radars discriminants. Sur ce total, ce sont 7 cabines qui seront reparamétrées avec une vitesse maximum de 80 km/h dès le 1er juillet.

Cet abaissement concernera donc les radars discriminants de la N151 à Brécy, de la D926 à Vouzeron (x2). Mais également les radars fixes de la D944 à Allogny et de la D23 à Marmagne ainsi que les radars double sens de Marçais sur la D925 et de Veaugues sur la D955.

Tous les autres radars fixes sont installés sur des routes avec séparateur central ou dans des zones limitées à moins de 90 km/h.

Le radar fixe de Veaugues passe à 80 km/h
Radar fixe Veaugues

Vers une augmentation du nombre de flashs

L'activité des radars va s'accroitre fortement avec le passage à 80 km/h au moins durant les premiers mois et cette hausse sera facile à mesurer puisque nous pourront comparer le bilan des radars en 2018 avec ceux des années précédentes.

Selon les derniers chiffres disponibles, les 7 radars fixes concernés par l'abaissement de la vitesse flashaient en moyenne 1 334 fois par radar et par an.

C'est le radar de Marçais qui est le plus actif avec 3821 flashs suivi par les radars de Vouzeron avec 2938 flashs et 888 flashs. Pour les autres, le radar de Veaugues enregistre 593 flashs, celui d'Allogny, 518 flashs.

Les deux radars les moins actif sont ceux de Marmagne (375 flashs) et de Brécy (321 flashs).