Le 11 mai 2011, la décision de supprimer les panneaux annonçant la présence des radars fixes venait d'être prise par le Comité interministériel de la sécurité routière. Devant le tollé suscité par cette mesure, le gouvernement a finalement décidé quelques jours plus tard de les remplacer par des radars pédagogiques en précisant également que des centaines de radars pédagogiques seraient aussi installés sur des portions de route reconnues comme zone à risques mais dépourvues de radars automatiques.

Les premiers de ces radars vraiment pédagogiques ont déjà été installés. C'est ainsi que depuis quelques jours, vous pouvez retrouver sur le site radars-auto.com les premières zones à risques sur les cartes départementales. De plus, un onglet "Zones à risques" est venu compléter la liste des types de radars dans les pages "Département".

Dans la liste des emplacements, ces zones à risques sont signalées par un pictogramme spécifique représentant un radar pédagogique.

Les premiers emplacements sont situés dans l'Aisne, l'Aude, l'Aveyron, la Charente, la Dordogne, l'Hérault, la Haute-Loire, le Lot-et-Garonne, la Manche, la Saône-et-Loire et le Vaucluse.

Attention, les emplacements listés dans la catégorie "Zones à risques" sont uniquement les zones de vigilance accrue identifiées par les préfectures et matérialisées par la pose d'un radar pédagogique. Les radars pédagogiques posés à la discrétion des communes ne sont pas listés.

De plus, en attendant la liste nationale complète de l'ensemble des zones à risques, la plupart des zones indiquées ne disposent pas de position GPS.