Contrôle radar dans les virages

Mise à jour: Le radar autonome VITRONIC POLISCAN est homologué pour flasher dans les virages depuis le 25 juillet 2017.

Depuis plusieurs mois, la Sécurité Routière a engagé le Laboratoire Nationale de Métrologie et d'Essais (LNE) pour mettre en place de nouvelles règles d'homologation afin d'ajouter des fonctionnalités de contrôle aux radars automatiques. Si la liste est longue (usage du téléphone portable au volant, circulation injustifiée en milieu de chaussée, etc), la priorité était le contrôle de la vitesse en courbe.

Et bien c'est désormais possible grâce à deux décisions prisent par le Ministère de l'Economie et des Finances le 4 mai 2017 qui permettent aux radars d'être utilisés dans les virages. Cela concerne les radars autonomes et les nouveaux radars multi-fonctions type MESTA FUSION mais pas les radars doppler classiques comme les MESTA 210C.

La possibilité d'utilisation des radars sur des portions de chaussées non rectiligne doit respecter plusieurs règles notamment que l'identification non ambiguë du véhicule soit garantie pour chaque vitesse mesurée ou encore que l'indication du rayon de courbure minimal de la chaussée soit indiqué dans le document d'homologation. De plus, pour les radars autonomes, une condition particulière impose que tout changement d’orientation du cinémomètre et de son dispositif de prise de vues, après la mise en service, entraîne automatiquement l’arrêt des mesures.

Avant de voir apparaitre des radars dans les virages, le LNE doit faire subir un programme d'essais spécifique au VITRONIC POLISCAN et au MESTA FUSION afin de réviser leurs certificats d’examen de type. Nous vous tiendront informé de leur publication car ce n'est qu'à partir de cette date que le contrôle radar en courbe sera homologué.

Le programme d'essais

Les deux décisions s'accompagnent d'un programme complémentaire d'essais imposé pour l'homologation du contrôle de vitesse en courbe.

Homologation contrôle radar en courbe

Les essais se déroulent sur une chaussée d'au minimum deux voies sur lesquelles les véhicules circulent dans le même sens ou en sens opposés et avec un rayon de courbure au moins égal à celui défini par le fabricant. Au minimum, six véhicules circulent simultanément selon les configurations équivalentes à celles décrites dans les schémas ci-dessus.

Le cinémomètre sous test est positionné en bordure de chaussée de telle manière que le milieu de la courbe corresponde approximativement au milieu de la zone de mesure. Les valeurs de vitesses instantanées de référence sont déterminées avec un moyen d’essai étalon approprié pour cet usage en courbe qui peut-être un dispositif embarqué dans les véhicules utilisés pour les tests.

Un minimum de 150 mesures corrélées entre l’équipement sous test et le moyen d’essai étalon sont réalisées. Pour que l'usage en courbe soit homologué, aucun résultat de mesure ne doit dépasser les erreurs maximales tolérées.