À partir du lundi 21 octobre 2013, les radars mobiles de nouvelle génération déployés au sein des unités de police et de gendarmerie auront la capacité de photographier, sans flash visible, les véhicules qui les doublent, mais également ceux qui arrivent en sens inverse. Avec cette nouvelle fonctionnalité, homologuée depuis le 30 août 2013 par le Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE), le radar peut, en mouvement, contrôler tous les véhicules croisés qui se trouvent sur une, deux ou trois voies, à condition toutefois qu’aucune séparation (barrières, muret, terre-plein…) n’existe entre les deux sens de circulation.

Cette nouvelle fonctionnalité sera tout d'abord déployée sur les véhicules utilisés dans les départements suivants : Ain (01), Aisne (02), Côtes-d’Armor (22), Dordogne (24), Eure-et-Loir (28), Gard (30), Indre-et-Loire (37), Loiret (45), Manche (50), Marne (51), Moselle (57), Paris (75), Seine-Maritime (76, en deux exemplaires), Seine-et-Marne (77), Seine Saint-Denis (93), Yvelines (78), Hauts-de-Seine (92), Val-d’Oise (95) et Vendée (85). D'ici la fin de l'année, tous les radars mobiles nouvelles génération disposeront de cette fonctionnalité.

L'arrivée du flash à contresens s'accompagne également de l'arrivée d'un nouveau type de voiture. En effet, si depuis mars 2013, les voitures équipées d'un radar mobile nouvelle génération étaient uniquement des Renault Mégane berline, désormais, ce nouveau radar est également embarqué dans des Peugeot 208 berline.

radar mobile nouvelle generation 93