Radars Feux Rouges

Depuis l'apparition des premiers radars feux rouges en 2009, ce nouveau type de radar automatisé ne cesse de verbaliser les automobilistes ne respectant pas l'arrêt au feu rouge.

Si en 2009, la dizaine de radars feux rouges installés n'avaient constatés que 17 962 infractions, les statistiques sont en hausse croissante depuis. 

Dès 2010, le nombre de non respect de l'arrêt au feu rouge constatés par les radars automatiques atteignait déjà les 287 421 infractions.

En 2011, les chiffres s'affolent encore pour atteindre 745 736 infractions soit une hausse de 160 % par rapport à l'année 2010!

Cette hausse continue s'explique très facilement par l'augmentation du nombre de dispositifs installés.

Aujourd'hui, avec 700 dispositifs installés, le déploiement des radars feux rouges est terminé. Aucune nouvelle installation n'aura lieu en 2013.

Le nombre d'infractions constatées devraient encore croître en 2012 avant de commencer à diminuer certainement dès 2013 puisque l'effet de hausse mécanique dû aux nouvelles installations ne jouera plus et que les automobilistes seront habitués aux carrefours équipés.

Selon les chiffres fournis par le ministère de l'Intérieur, on constate que parallèlement à la hausse des infractions relevées par les radars automatisés, le nombre de franchissement de feux rouges verbalisé par les forces de l'ordre est en baisse constante. Alors que ce chiffre était stable au environ de 220 000 infractions par an entre 2004 et 2008, le nombre d'infraction est passé sous la barre de 200 000 dès 2009 pour atteindre son plus bas en 2011 avec plus que 138 701 infractions.

Toujours selon les chiffres du ministère de l'Intérieur, on remarque que le nombre d'infractions pour "Inobservation par conducteur de véhicule de l’arrêt imposé par un feu rouge fixe ou clignotant" ayant entrainé un retrait de points est nettement inférieur au nombre total d'infractions constatées. Cela veut dire que toutes les infractions constatées par les radars automatiques ne sont pas forcément verbalisées et que toutes les infractions verbalisées n’entrainent pas forcément un retrait de points soit grâce à l'indulgence des forces de l'ordre qui verbalisent sans retrait de point soit encore lorsque le conducteur du véhicule flashé par le radar feu rouge n'est pas désigné par le propriétaire. 

En 2011, 884 437 infractions pour non respect du feu rouge ont été constatées et 468 584 infractions ont entrainées un retrait de points ce qui représente tout de même une hausse de 128% par rapport à l'année précédente.