Parifex Lynx A86

Le bouclage de l'A86 que l'on peut qualifier de super-périphérique parisien a été réalisé grâce à la mise en service d'un tunnel inédit en France, un tunnel duplex composé de deux niveaux de circulation superposés et unidirectionnels. Dans ce tunnel hyper-sécurisé, que l'on ne peut emprunter ni en motos, ni en camions, la vitesse maximum autorisée est de 70 km/h. Afin de faire respecter cette allure, le tunnel est équipé de douze radars automatiques, six dans chaque sens. Cela représente donc un radar tous les 1,7 kilomètre pour ce tunnel long de 10 kilomètres.

Les radars automatiques utilisés sont également d'un modèle totalement différent de ceux que l'on a l'habitude de croiser, ils ont d'ailleurs été développés spécifiquement pour être installés dans ce tunnel dont la hauteur de plafond ne dépasse pas les 2,55 mètres. Il s'agit de modèles PARIFEX LYNX qui sont installés dans des cabines accrochées au plafond.

Jusqu'à recemment, la présence de ces radars n'était signalée qu'aux diverses entrées du tunnel par les panneaux classiques « Pour votre sécurité, contrôles automatiques ». La forte répétition des contrôles associée à une mauvaise signalisation a fait que plusieurs automobilistes ont été flashés plusieurs fois en quelques minutes. Le record étant certainement attribué à ce jeune automobiliste flashé à huit reprises en pleine nuit au mois de mars 2011 soit seulement quelques semaines après l'ouverture complète du tunnel.

Devant ce constat, l'Association 40 Millions d'Automobilistes, a demandé au ministre de l'Intérieur de supprimer une partie des radars installés et de mieux les signaler.

Leur appel a été à moitié entendu, si aucun radar ne sera démonté, ils sont désormais mieux signalés. En effet, la délégation à la sécurité routière a décidé d'utiliser les nouveaux panneaux de signalisation d'une zone où la vitesse est contrôlée par un ou plusieurs dispositifs de contrôle automatiques créés officiellement au mois de juin 2015.

Désormais lorsque vous circulez sous le tunnel duplex de l'A86, vous croiserez ces panneaux radars vous indiquant "contrôles automatiques sur toute la longueur du tunnel". Douze nouveaux panneaux ont été implantés au niveau du refuge situé juste avant chaque radar. C'est à dire dans le sens Rueil-Malmaison vers Vélizy, les refuges 50, 41, 35, 24, 15 et 7 et dans l'autre sens, les refuges 15, 24, 34, 41, 50 et 58.

panneau radars controle sous tunnel

Dans une interview au Parisien, Emmanuel Barbe, le délégué interministériel à la sécurité routière, indique que « le but des radars est de ralentir les automobilistes, pas de les piéger. Nous avons donc décidé d’être plus clair et de mieux prévenir les usagers ». Il explique également que l'installation d'un radar tronçon en remplacement des radars fixes existants a été envisagé mais finalement non retenue notamment parce qu'un radar tronçon relève une vitesse moyenne mais que si chauffard pique une pointe de vitesse avant de rouler au pas dans le tunnel, il n'aurait finalement pas été sanctionné. alors même qu'il avait une conduite dangereuse.