pose panneau radar


Le Ministère de l'Intérieur, par l'intermédiaire du Département du Contrôle Automatisé (DCA), vient de lancer un appel d'offre pour la fourniture et la pose de dispositifs de signalisation des radars.

Sur une période de 2 ans, il est prévu d'installer pas moins de 12 080 panneaux radars. La plupart seront installés dans les zones de contrôles leurres de type leurre par panneau mais 1000 d'entre eux seront posés sur autoroute et voies express.

Dans le jargon administratif, un panneau radar est dénommé Équipement de Terrain de Signalisation (ETS), il est équipé d'un mât, d'un panneau et éventuellement d'un ou de deux panonceaux.  Tous les nouveaux panneaux installés ne seront pas de la même taille, il est notamment prévu 4000 panneaux de taille 600x900 (taille utilisée actuellement essentiellement pour les radars autonomes) et 5500 panneaux de taille 1600x2400 (taille classique pour les panneaux de radars fixes).

Dans le détail, l'appel d'offre contient plusieurs prestations dont le pilotage, la fourniture et l'installation des panneaux,  la maintenance préventive et corrective, les travaux en cas de dégradation suite à des actes de vandalisme ou des accidents.

Le marché comporte un montant minimum de 3 000 000 euros HT pour sa durée ferme de 24 mois, plus reconduction tacite possible sur 2 fois 12 mois. Il n'y a pas de montant maximum. Les quantités prévisionnelles non contractuelles sont estimées à 12080 ETS pour un montant estimé de marché de 30 millions d'euros HT.

La date limite de réception des offres est fixée au 17 juin 2016.

Voici les détails de l'appel d'offre.

Pilotage du marché

La prestation de pilotage comprend notamment l'élaboration d'une base de données reprenant les coordonnées GPS de chaque ETS y compris ceux du parc existant (environ 3000 panneaux) en interconnexion avec le système informatique du Département du Contrôle Automatisé.

Elle contient aussi le suivi de la gestion du parc et la gestion du stock.

Opérations de vie du parc

Il s'agit tout d'abord de la fourniture des ETS qui sont composés du panneau à proprement parlé mais aussi du mât, des éventuels panonceaux et d'un massif pour stabiliser le panneau. Quelques options sont prévues puisque le panneau pourra être recouvert d'un filtre anti-graffiti, que l'ETS pourra en partie être peint ou encore que le mât pourra être à sécurité passive (facilement déformable en cas de choc). Il est prévu au total 4000 mâts fragilisés.

Il s'agit aussi des visites de sites qui permettent d’établir la faisabilité de l’installation d’un panneau. Ces visites sont effectuées à la demande de la DCA en présence du gestionnaire de voirie et de la DDT(M).

Il y a ensuite les opérations de pose et de dépose de tout ou partie de l'ETS, voir de son déplacement. Sur certains axes à fort trafic, ces opérations pourront être effectuées de nuit. Les opérations de poses seront groupées et les panneaux seront installés par lot de 10 ou plus dans le même département.

Enfin, il y a les opérations de génie civil qui sont nécessaires à la création du massif de fondation pour l’installation de l’ETS. Ces opérations comprennent également le balisage du chantier, la remise en l’état des lieux à l’identique d’avant les travaux, etc. Là encore, il y a plusieurs options comme la pose d'une barrière de sécurité ou encore la pose d'un tapis anti-végétation.

Le cas particulier des panneaux de chantier

Avec l'apparition des radars autonomes utilisés dans les zones de chantiers, sont apparus de nouveaux panneaux radars temporaire. Il s'agit de panneaux qu'il est possible d'installer sans génie civil et qui peuvent être posés ou déposés sur demande. Les prestations demandées  dans l'appel d'offre comportent:

- la fourniture de l'ETS complet comprenant aussi le massif permettant de stabiliser le panneau
- les opérations de pose et de dépose, y compris le stockage entre deux périodes où l'ETS est utilisé, et les moyens de levage et de manutention nécessaire.
- la pose couplée de deux ETS (et la dépose associée) correspond au cas fréquent où un panneau est posé dans chaque sens de circulation pour une même zone de contrôle.

Actuellement ces panneaux sont installés par le prestataire en charge de la mise en place des radars autonomes, mais cette compétence va être transférée au titulaire du marché de fourniture des ETS.

Maintenance

Un autre volet de l'appel d'offre est la maintenance du parc d'ETS. Elle concerne la maintenance préventive avec le nettoyage des panneaux et le remplacement des pièces d'usures mais également la maintenance corrective pour la remise en état des équipements consécutive à une dégradation intentionnelle ou non, due par exemple à du vandalisme, un accident, des intempéries, etc.