nouveau panneau radars fixes

Dans un entretien paru aujourd'hui dans Le Parisien, le ministre de l'Intérieur Manuel Valls confirme le retour des panneaux pour signaler les radars fixes en indiquant qu'il approuvait la proposition du Conseil National de la Sécurité Routière présenté mercredi.

Il a reconnu que les radars pédagogiques imposés par le gouvernement précédent coutaient trop cher (6500 euros pièce) et était souvent inactifs en raison de leur fonctionnement à l'énergie solaire.

Le retour des panneaux en remplacement des radars pédagogiques se fera donc de manière progressive sur deux ou trois ans.

Dans cette même interview, il se félicite de la baisse continue de la mortalité routière et fixe le cap des 2000 morts par an sur les routes en 2020 sans indiquer les solutions à utiliser pour y arriver.