radar mobile nouvelle generation

Le préfet de Seine-et-Marne a annoncé son intention de lutter contre l’insécurité. Pour enrayer la hausse des tués sur les routes, il veut renforcer les contrôles et la répression.

Avec 55 morts depuis le début de l’année, les chiffres de la sécurité routière en Seine-et-Marne inquiètent le nouveau préfet, Jean-Luc Marx. Lors d’une conférence de presse à la préfecture de Melun, il a annoncé sont intention « de redoubler d’efforts en mobilisant les radars mobiles de façon assidue ».

La préfecture a recensé de nombreux points noirs, notamment autour de Fontainebleau et Montereau (D 607 et D 606), Tournan-en-Brie (N 4), Guignes (N 36) ou Provins (D 152).

Les 11 radars mobiles embarqués et les 3 radars mobiles nouvelle génération seront donc utilisés de façon plus intensive au moins jusqu'à la fin de l'année.