Les chiffres viennent de tomber, les différents radars automatiques installés dans les Alpes-Maritimes ont flashé 233 151 contrevenants au cours du premier semestre 2012. Ces chiffres sont en hausse de 47 % par rapport à ceux de 2011!

Ce sont surtout les radars fixes qui sont concernés, en effet, pour eux, la progression du nombre de flashs est de 65 % !!! La raison est simple, l'augmentation du nombre de machines. Si au début de l'année 2011, il n'y avait que 12 radars fixes, aujourd'hui ce chiffre est de 23. Plusieurs radars ont été installés en zone 50 à Nice, Roquebrune-Cap-Martin ou encore Cagnes-sur-Mer mais également sur la voie rapide Pierre Mathis à Nice.

Du côté des radars feux rouges, la tendance est à la baisse avec un recul de 19% du nombre de flashs. Pourtant là aussi, le nombre de radars a augmenté pour atteindre 25 cabines aujourd'hui.

Malgré tous ces flashs, la manne financière pour l'Etat n'est pas aussi importante que cela dans les Alpes-Maritimes. En effet, la majorité des excès de vitesse recensés par les radars fixes sont le fait de véhicules immatriculés à l'étranger, notamment en Italie et à Monaco et faute d'accord avec ces pays, les contrevenants ne reçoivent jamais de contraventions...