radar tronçon

Le MESTA 5000 SMART appelé plus communément radar tronçon a été homologué le 6 juillet 2012 par le certificat d’examen de type LNE-23575 délivré par le Laboratoire national de métrologie et d'essais.

C'est un radar homologué pour calculer la vitesse moyenne des véhicules sur un segment routier délimité par une ligne d’entrée et une ligne de sortie dont la distance est comprise entre 150 mètres et 20 kilomètres.

Le MESTA 5000 SMART est composé de trois grands ensemble : une borne d'entrée, une borne de sortie et l'armoire du module de contrôle et de servitude.

Les deux bornes situées en entrée et en sortie du segment routier contrôlé sont en charge de recueillir les données des véhicules traversant la ligne de franchissement matérialisant l’entrée ou la sortie de la section, c'est à dire de détecter le véhicule, d'acquérir les images et de reconnaitre le véhicule..

Pour cela, les bornes d'entrée et de sortie sont équipées d'un module de détection (MD) qui sert à détecter un véhicule franchissant une ligne virtuelle transverse à l’axe routier contrôlé. Cette ligne est appelée ligne de franchissement. Le franchissement de cette ligne déclenche un horodate qui sera inscrit sur l’image du véhicule associé à cette détection.

Pour une maîtrise parfaite du temps, les bornes d'entrée et de sortie sont équipées d'horloges TDF qui permettent de synchroniser les deux bornes sur une même référence horaire et ainsi garantir l’exactitude du calcul du temps de trajet des véhicules entre les points d’entrée et de sortie.

Elles sont également équipées d'un module de prise de vue et d’identification (MPVI) qui réalise l’acquisition d’images visualisant le véhicule détecté et qui lit sa plaque d’immatriculation. Aux bornes d'entrée et de sortie, il y a autant de module de prise de vue et d’identification que de voie de circulation à contrôler.

Module de détection
module de detection
Module de prise de vue
prise de vue

Enfin, aux bornes d'entrée et de sortie, le module de gestion et de transmission de tickets permet la reconnaissance du véhicule détecté par l’identification du numéro de plaque
d’immatriculation.

C'est dans l'armoire du module de contrôle et de servitude que se déroule le reste des opérations.

Tout d'abord, les données des bornes d'entrée et de sortie sont appariées en comparant les numéros de plaques et les signatures des véhicules détectés en entrée avec ceux détectés en sortie. Ce processus est assuré par le module de traitement et de communication.

Ensuite, le module de traitement et de communication utilise les informations de datation des détections du véhicule pour calculer la vitesse moyenne de transit dans le segment routier contrôlé.

Lorsque la vitesse moyenne calculée est supérieure à la limite de vitesse autorisée, un dépassement est détecté. Pour tout dépassement de la vitesse maximale autorisée détecté, un dossier message d'infraction (MIF) est crée. Il contient notamment les images réalisées à l’entrée et à la sortie du segment routier contrôlé avec un bandeau qui contient des données associées au MIF. Cette image agrège une photo de contexte et une photo permettant la lecture aisée de la plaque d’immatriculation du véhicule contrôlé.

Enfin, tous les MIF sont transmis au Centre de national de constatations des Infractions Routières.

Prise de vue en sortie du MESTA 5000
prise de vue

Le MESTA 5000 SMART nécessite le respect de conditions particulières d'installation.

En effet, si les contrôles peuvent se faire indifféremment avec les véhicules en approche ou avec les véhicules en éloignement, le sens de mesure du flux de circulation doit être le même aux points d’entrée et de sortie. Par contre, le nombre de voies contrôlées peut être différent au niveau des bornes d’entrée et de sortie du tronçon routier contrôlé.

Le MESTA 5000 SMART n'est homologué que pour fonctionner en contrôlant au maximum deux voies de circulation. 

L’environnement des points d'entrée et de sortie est également important puisqu'il ne doit pas y avoir de changement du nombre de voie 50 m avant le MPVI mais également pas d’intersection ou de croisement entre le MPVI et le MD et enfin pas de zone de stationnement au pied du MD.