marianne republique

Le commissariat de police de Bourges a reçu une contravention de l'officier du ministère public de Rennes pour un excès de vitesse commis au niveau du radar fixe de l'Avenue Gambetta. L'histoire est plutôt cocasse puisque la voiture flashée n'appartient pas à la police mais était bien conduite par un policier au moment des faits.

En effet, le dimanche 17 octobre, des policiers interpellent quatre hommes dans une voiture pour le cambriolage de la bijouterie Jean Delatour. Ces prétendus cambrioleurs, qui ont depuis été mis hors de cause, sont rapidement conduits au commissariat dans une voiture de police mais leur voiture conduite par un policier est également emmenée jusqu'au commissariat. C'est cette voiture qui a été flashé à 90 km/h sur le boulevard Gambetta alors qu'un policier la conduisait.

Le propriétaire de la voiture a reçu la contravention qu'il a immédiatement retournée au CACIR de Rennes en indiquant que le conducteur était le commissariat de police de Bourges.

Et l'avis de contravention est bien arrivé au commissariat de police qui a du demander à l'officier du ministère public l'annulation du PV car il assure que la vitesse au moment des faits était légitimée par des raisons de service.