suisse

Depuis 2007, en vertu de l'art. 57b de la loi fédérale sur la circulation routière (LCR), les avertisseurs radars sont interdits en Suisse. Mais aujourd'hui, l'Office fédéral des routes (Ofrou) souhaite aller encore plus loin. 

En effet, le programme d’actions Via Sicura qui vient d'être discuté au Conseil national prévoit un article qui interdirait d'avertir publiquement les usagers de la présence d'un radar. A ce titre sont donc visés, tous les moyens de communications: articles dans les journaux, sites internet, publication sur Twitter, Facebook ou autres réseaux sociaux, etc.

Pour les contrevenants, l'amende pourrait aller jusqu’à 10.000 francs suisse. Et encore, l’article a été modifié lors de son examen car au début, il prévoyait même une peine privative de liberté de 3 ans !

Le terme "publiquement" fait débat car si le texte est censé viser les sociétés qui commercialisent toujours des alertes radars en contournant la loi existante, les simples utilisateurs postant un emplacement sur internet pourrait faire l'objet d'une amende.

Pour l'Office fédéral des routes, l'interprétation du texte est clair, si l’information sur un emplacement de radar est accessible à tous, c’est interdit. S’il faut devenir membre d’un groupe pour y accéder (par exemple un forum privé sur internet), cela ne serait pas punissable.

La Suisse a cinq ans d'avance sur la France pour l'interdiction des avertisseurs de radars, est-ce que nous allons nous aussi en arriver à ce même extrémisme dans les prochains mois ?

Source: 24 Heures