GATSO GTC GS11 LTR NID

Le radar feu rouge installé sur la N44 à Vitry-le-François depuis quatre mois est toujours emballé dans son emballage plastifié. Son histoire n'est pas sans rappeler celle du radar automatique fixe de Theix qui vient juste d'être mis en service plus de deux an et demi après son installation pour divers problèmes de raccordement électrique.

Dans le cas du radar feu rouge de Vitry-le-François, ce n'est pas le raccordement électrique qui pose problème mais plutôt l'installation de boucles électro-magnétiques dans la chaussée car pour installer ces boucles, il faut effectuer des saignées dans la chaussée. En effet, le radar feu rouge fonctionne avec des boucles inductives magnétiques installées dans la chaussée. La première série de boucles est installé juste derrière la ligne d'effet du feu rouge et la seconde série environ 3 mètres après cette ligne. Lorsqu'un véhicule franchit les premières boucles lorsque le feu est rouge, une première photo est prise. Si le véhicule franchit également les secondes boucles, une deuxième photo est prise et l'infraction est enregistrée.

Au départ ce qui posait problème c'était la mise en place obligatoire d'une déviation temporaire lors de l'installation des boucles. Cette mise en place est complexe car beaucoup de camions fréquentent la N44 et ne peuvent pas forcement être déviés sur les rues adjacentes, il faut donc trouver le bon moment avec peu de trafic mais aussi de bonnes conditions météorologiques.

Aujourd'hui, les spécialistes Direction Interdépartementale des Routes Est (DIR Est) annoncent que la mise en place des boucles ne peut être réalisé en l'état car à l'endroit où est installé le radar feu rouge, la chaussée se dégrade rapidement. Si les saignées sont réalisées, la route devra souvent être réhabilitée et les boucles régulièrement remplacées.

GATSO GTC GS11 LTR schema

Finalement la solution serait de ne pas utiliser de boucles dans la chaussée, le radar de Vitry-le-François deviendrait ainsi un site pilote en France.

En effet, la société GATSO qui fabrique les radars feux rouges modèle GTC GS 11 installés dans le nord de la France propose un autre système de détection non invasif qui n'utilise pas de matériel dans la chaussée. Ce système appelé Loopless Triggering Radar (LTR) fonctionne de la même façon, mais avec des boucles virtuelles, une pour chaque chaussée à contrôler comme le montre le schéma ci-contre.