Les usagers de la route ne ce sont pas encore remis du passage à 80 km/h sur les routes secondaires et pourtant, ils vont devoir affronter une nouvelle épreuve puisque les prochains mois vont voir l'installation de plusieurs centaines de radars tourelles!

Un radar leurre

Ce nouveau type de radar peut-être classé dans la catégorie des radars leurres puisque toutes les cabines de radars tourelles positionnées sur des poteaux à quatre mètres de hauteur ne seront pas toujours équipées d'un radar répressif. Un seul dispositif radar qui enregistre les infractions sera déplacé aléatoirement et tour à tour dans cinq cabines.

Pour que l'on ne puisse pas savoir si la cabine est équipée ou non d'un radar actif, un film miroir est apposé sur les vitres ce qui empêche de voir si l'intérieur est vide ou équipé du radar.

Les premières cabines encore en test

Plusieurs cabines ont déjà été installées à des endroits très différents depuis le début de l'année car elles sont capables de relever plusieurs types d'infractions comme les excès de vitesse mais également les franchissements de feux rouges ou de passage à niveau.

A ce jour, on en compte trois sur des voies rapides à Marseille, Bordeaux et Thionville, quatre au niveau de carrefours feux rouges à Strasbourg, Saint-Germain en Laye, Le Thillot et Roubaix, deux à un passage à niveau près de Lyon et une en agglomération à Mimizan.

Lorsqu'ils sont installés aux carrefours feux rouge et autres passages à niveau, les radars tourelles peuvent  également contrôler simultanément la vitesse de tous les véhicules.

Radars tourelles au passage à niveau de Civrieux-d'Azergues

radar tourelle passage a niveau

Elles ont été installées pour réaliser des tests en conditions réelles mais pour le moment, elles n'ont toujours pas distribué le moindre avis de contravention puisque le radar de type MESTA FUSION qu'elles contiennent attend une nouvelle homologation par le Laboratoire Nationale de métrologie et d'Essais (LNE). Sa première homologation de mai 2017 n'est pas suffisante notamment parce que depuis, le design et le contenu de la cabine a changé.

Initialement annoncée pour le mois de septembre, il est aujourd'hui plus probable que la mise en service de ce nouveau modèle de radar ne débute que d'ici le début de l'année prochaine.

Région pilote en Guadeloupe

Le déploiement massif des radars tourelles va débuter dès le mois d'octobre mais dans un lieu inhabituel puisqu'il s'agit d'un département d'Outre-Mer. En effet, c'est la Guadeloupe qui a été retenue pour être une région pilote.

Dans ce département, les 20 radars fixes actuels vont être remplacés par des radars tourelles et 80 installations nouvelles sont également prévues puisqu'au total, ce sont pas moins de cent cabines qui seront installées.

Les premières mise en service débuteront en janvier 2019 sur une cinquantaine de cabines et il est prévu que le système soit complètement opérationnel sur l'ensemble des 100 cabines dès le mois de juillet suivant. 

D'autres installations déjà annoncées

Si la région pilote est en Guadeloupe, la France métropolitaine ne sera bien sûr pas oubliée, d'ailleurs plusieurs préfets ont déjà communiqué sur le sujet.

Au mois de juin dernier, c'est par exemple, le préfet de l'Oise qui a annoncé l'installation progressive de 90 radars tourelles dans son département à partir de 2019. Dernièrement, c'est le préfet de Haute-Loire qui faisait la même annonce en prévoyant l'installation de 80 nouveaux radars dans son département

Mais la première zone équipée en métropole devrait être la route de la moyenne corniche entre Nice et Menton. L'installation de 7 radars tourelles, dont seulement deux seront actifs, est prévue dans les prochaines semaines.

Comme, la Sécurité routière dans son programme de déploiement que nous vous avons dévoilé en 2016, prévoit l'installation de 6000 radars tourelles à l'horizon 2020. On peut donc estimer qu'à terme, chaque département recevra en moyenne 60 de ces nouveaux radars!