Comme nous vous l'avions annoncé, au mois de juin, la société Safran Identity & Security est passé sous pavillon américain après avoir été rachetée par la société française Oberthur Technologie, elle même détenue par le fond d'investissement américain Advent International.

La société issue de cette fusion a été renommée durant quelques mois OT-MORPHO, mais le groupe vient officiellement d'être rebaptisé IDEMIA. Retenez bien ce nom, car après Sagem ou encore Morpho, c'est bien le nouveau nom du fournisseur des radars de type MESTA.

Les radars, une activité annexe

IDEMIA se définit comme le leader mondial des identités de confiance et souhaite "permettre aux citoyens et aux consommateurs de communiquer, payer, se connecter, circuler, voyager ou encore voter en toute sécurité tout en bénéficiant des opportunités d’un monde toujours plus connecté".

"La concrétisation de cette promesse, c'est ce que nous appelons l'Identité Augmentée. C'est l'utilisation des caractéristiques biométriques de chacun comme signature unique de l'identité individuelle, au service des échanges : elle favorise la confidentialité et la confiance, et garantit des transactions sécurisées, authentifiées et vérifiables. C'est une étape décisive vers un monde plus fluide et plus sûr."

Comme on le voit, l'activité de fourniture de radars automatiques n'est pas le coeur de métier de ce groupe qui compte 14 000 collaborateurs dans le monde et réalise chaque année un chiffre d'affaire d'environ 3 milliards d'euros.

Malgré tout, c'est bien IDEMIA qui gère la majorité des radars automatiques de France avec environ 2900 radars sur un total de 4700. Pour cela elle dispose de nombreux marchés publics pour le déploiement ou la maintenance des radars de type MESTA (radars fixes et mobiles MESTA 210C et D, radars tronçons MESTA SMART, radars feux rouges MESTA 5000 FFR). Son plus gros marché étant celui du déploiement des nouveaux radars de type MESTA FUSION qui vont arriver sur nos routes dans les prochaines semaines.

Mais la France n'est pas le seul marché pour les radars MESTA qui sont également largement utilisés à l'étranger. Vous pouvez par exemple croiser des radars fixes de type MESTA 210C en Belgique, en Biélorussie, en Russie, etc. Vous pouvez également voir des MESTA FUSION à Dubaï.

MESTA 210C en Belgique à Bruxelles
MESTA 210C Belgique

L'histoire des radars MESTA

En 1947, création de la société SFIM (Société de fabrication d’instruments de mesure).

En 1999, la société SFIM TRAFIC TRANSPORT est acquise par SAGEM.

En 2005, Sagem devient Sagem Sécurité Défense après la fusion entre SAGEM et SNECMA pour former le groupe Safran.

En 2007, Sagem Sécurité Défense devient Sagem Sécurité.

En 2010, Sagem Sécurité devient MORPHO.

En 2016, MORPHO devient Safran Identity & Security.

En 2017, Safran Identity & Security devient IDEMIA