Le radar de Noyal Chatillon sur Seiche sur la N137 près de Rennes qui a flashé des milliers d'automobilistes en quelques jours suite à l'abaissement de la vitesse sur cette voie en raison de travaux va voir tous ses PV classés sans suite.

En effet, le Procureur de la République de Rennes indique « que l’examen des éléments recueillis, notamment auprès du Préfet, a permis de constater que les conditions dans lesquelles les infractions d’excès de vitesse avaient été relevées pourraient apparaître contestables ».

Tentant compte de ces éléments, le Procureur de la République a décidé « de classer sans suite les contraventions constatées par le radar du Hil » au cours des journées du mardi 22 au vendredi 25 inclus et du lundi 28 au mardi 29 janvier à l’exception des excès de vitesse supérieurs à la limitation initiale qui était de 110 km/h.

Pour les conducteurs flashés et pour qui les contraventions ont déjà envoyés, le Procureur a demandé à l’officier du ministère public « d’adresser un courrier de classement, indiquant le cas échéant, les modalités de remboursement de l’amende ».  Ce courrier sera adressé dans les prochains jours. En cas de paiement, les mesures ont été prises pour qu’il n’y ait pas de retrait de point sans que les personnes concernées n’aient à faire de quelconques démarches.

Pour les autres conducteurs flashés, et pour qui les contraventions sont encore en cours de traitement au sein du CNT, cette décision a un effet immédiat et aucun PV ne sera donc adressé.

Attention, depuis mercredi 30 janvier, « la situation étant à présent revenue à la normale à tout point de vue et la signalisation mise en place ne posant plus de difficultés », le radar du Hill flashe de nouveau à 90 km/h.