Ce week-end, plusieurs radars fixes ont été tagués et d'autres détruits par incendie dans la vallée du Rhône entre Vienne (Isère) et Valence (Drôme). Si les dégradations sur les radars sont en forte hausse tout comme l'augmentation du nombre de destructions de cabines, cette fois-ci, ces actes ne sont pas qu'un ras-le-bol contre le contrôle automatisé mais aussi contre la future limitation à 80 km/h...

En effet, des inscriptions retrouvées sur place laissent peu de doute sur les motivations qui ont entrainés ces destructions puisqu'il y a avait par exemple celle-là, "7 radars HS 90 km/h" ou encore celle-ci, "Non au 80".

5 cabines incendiées

Dans l'Isère, ce sont trois radars qui ont été incendiés. Le premier à Sonnay a été entièrement détruit, le deuxième à Reventin-Vaugris a simplement été noirci par la tentative d'incendie. Même le radar installé sur l'autoroute A7 à hauteur de Roussillon a fait les frais de cette fronde anti 80 km/h. Après l'incendie, il est hors-service.

Dans la même zone géographique, c'est le radar fixe de Laveyron (Drôme) qui a été pris pour cible et entièrement détruit tout comme celui de Peaugres (Ardèche).

Durant le week-end et toujours dans la même région, plusieurs cabines radars ont été recouvertes de peinture. Ce fut le cas notamment vendredi à Chabrillan au sud de Valence.

Un retour des bonnets rouges?

Cette fronde anti 80 km/h va t'elle se propager à toute la France comme l'a été le mouvement des bonnets rouges fin 2013. Durant cette période, notamment en novembre et décembre 2013, au moins une centaine de radars fixes avaient été détruits par incendie, principalement en Bretagne mais aussi dans de nombreuses autres régions de France et déjà notamment celui de l'A7 à Roussillon...

Il est encore trot tôt pour savoir si ce mouvement de destruction de radar va s'étendre mais le mécontentement contre l'abaissement de la vitesse à 80 km/h ne va pas s'éteindre. Plusieurs manifestations ont déjà eu lieu et d'autres sont à venir notamment ce samedi 27 janvier ou encore le samedi suivant, le 3 février notamment avec la FFMC. Cela avant d'autres grandes manifestations au printemps regroupant la FFMC et l'association 40 millions d'automobilistes.

Manifestation contre le 80 km/h FFMC 3 février 2018