bilan permis à points 2015

L’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) vient de publier le bilan 2015 du permis de conduire qui indique le bilan de toutes les infractions au Code de la route relevées par les radars automatiques et par les forces de police et de gendarmerie nationales ainsi que le bilan de l’impact de ces infractions sur le permis à points. L'activité des polices municipales n'est pas prise en compte.

Au cours de l'année 2015, les radars automatiques et les forces de l'ordre ont relevés 24 296 185 infractions au Code de la Route. Dans sa globalité, l'activité est en baisse - 2,3 % par rapport à l’année 2014 mais cela est essentiellement dû à la baisse importante du nombre de contraventions liées au stationnement (-14%) notamment à cause de la réorientation de l’activité opérationnelle des services de police de la ville de Paris dans le cadre du plan Vigipirate.

Les excès de vitesse constituent plus de la moitié des infractions

Les infractions à la vitesse représentent 57,8 % du total des contraventions au Code la Route.

Avec 13,6 millions d’infractions à la vitesse constatées, l'année 2015 établi un nouveau record ! Le précédent record de 2014 s'établissait à 12 836 262 infractions...

Le nombre d'infractions à la vitesse en 2015 est en hausse de 6,1 % par rapport à 2014. Cette hausse est due en grande partie à la mise en place d’échanges avec de nouveaux partenaires européens ayant conduit à l’effectivité de la verbalisation de contrevenants vivant à l’étranger.

Au total, 93% des infractions à la vitesse sont relevées par des radars automatiques soit 12 728 539 infractions pour l'année 2015 alors que 891 016 excès de vitesse ont été verbalisés sans radars automatiques.

31 délits d'infractions à la vitesse ont également été enregistrés en 2015 dont 23 pour récidives d’excès de vitesse d’au moins 50 km/h et 8 pour circulation à une vitesse anormalement réduite avec un véhicule publicitaire!

95% des excès de vitesse de moins de 20 km/h

La part des excès de vitesse inférieurs à 20 km/h ne cesse de progresser. En 2015, les radars automatiques ont verbalisés 95,73% d'excès de vitesse inférieurs à 20 km/h dont 9 310 038 pour une vitesse maximum autorisée supérieure à 50 km/h et 2 875 616 pour une vitesse maximum autorisée inférieure ou égale à 50 km/h.

Les excès de vitesse compris entre 20 et 30 km/h sont 418 443. Ceux entre 30 et 40 km/h sont 84 356. Ceux entre 40 et 50 km/h sont 23 400. Et enfin les excès de vitesse supérieurs à 50 km/h sont 16 686.

La situation est très différente avec les excès de vitesse enregistrés par les forces de l'ordre sans radars automatiques. En effet, la part des excès de vitesse de moins de 20 km/h ne représente que 22% des infractions avec 167 894 contraventions. La majorité des contraventions est pour des excès de vitesse compris entre 20 et 30 km/h avec 393 091 infractions. Pour le reste, les excès de vitesse compris entre 30 et 40 km/h sont 137 582. Ceux entre 40 et 50 km/h sont 35 264. Et enfin les excès de vitesse supérieurs à 50 km/h sont 18 951.



12,4 millions de points retirés sur le permis de conduire

En 2015, 12 470 868 points ont été retirés des permis de conduire. Ce chiffre est en légère baisse de -0,8% par rapport à l'année 2014. Il s’agit de la troisième année consécutive qui enregistre une baisse du nombre de points retirés.

Dix infractions concentrent à elles seules 92,2% des retraits de points. Il s'agit bien sûr des excès de vitesse (x4), de l'inobservation d'un feu rouge, de l'inobservation d'un stop, de l'usage du téléphone au volant, de la conduite sous empire alcoolique (x2) et de la conduite sans ceinture de sécurité.

Les infractions relevées par radars automatiques (vitesse et feu rouge) représentent 61,0% de l’ensemble des points retirés avec 7 612 550 points retirés en 2015 contre 7 377 852 points en 2014 soit une hausse de + 3,2%.

Pour les autres infractions, 956 169 points sont retirés pour usage du téléphone au volant, 863 529 points sont retirés pour les infractions liées à l’alcoolémie et 334 422 points sont retirés pour non port de la ceinture de sécurité.

Le nombre de permis invalidés en baisse

En baisse continue depuis le pic de 2012, le nombre de permis invalidés pour défaut de points s’établit à 69 050 en 2015 contre 77 288 en 2014, soit une baisse de 10,7%.

Les permis probatoires invalidés pour solde de points nul représentent 19,4% de l’ensemble des permis invalidés.

Sans surprise, les départements les plus peuplés concentrent le plus grand nombre de permis au solde nul : la région parisienne, les départements de Haute-Garonne, Gironde, Isère, Loiret, Oise, Moselle, Nord, Rhône, Seine-Maritime et ceux de l’arc méditerranéen de l’Hérault aux Alpes Maritimes.

86 % des permis invalidés sont ceux des conducteurs hommes et 14 % sont ceux des conducteurs femmes.

Départements enregistrant le plus d'infractions

En 2015, comme en 2014, ce sont les conducteurs des Bouches-du-Rhône (13) qui ont commis le plus d'infractions entrainant un retrait de point. Avec 316 010 infractions, ils devancent largement les conducteurs du Nord (59) avec 253 326 infractions et les conducteurs de Paris (75) avec 236 989 infractions. Là encore, sans surpise, ce sont les trois départements les plus peuplés qui enregistrent le plus grand nombre d'infractions avec retrait de points.

A l'opposé, les départements dont les conducteurs ont commis le moins d'infractions sont le moins peuplés: Lozère (7 862), Creuse (12 224), Guyane (14 948), Cantal (15 368), Territoire de Belfort (15 404).

Pour compenser les différences de population dans chaque département, voici le classement du nombre d'infractions pour 1000 habitants agés d'au moins 20 ans (données INSEE).

1- Essonne : 240 infractions
2- Yvelines : 224 infractions
3- Loiret : 223 infractions
4- Seine-et-Marne : 216 infractions
5- Bouches-du-Rhône : 213 infractions

96 - Vendée : 121 infractions
97 - Haut-Rhin : 119 infractions
98 - Manche : 117 infractions
99 - Guyane : 101 infractions
100 - La Réunion : 77 infractions