La société russe Laser Systems a mis au point le premier "radar" fonctionnant avec un système laser permettant de détecter la présence de vapeurs d'alcool dans l'habitacle d'une voiture en mouvement. Baptiser Alcolaser, l'appareil peut, selon ses concepteurs, «détecter les vapeurs d'alcool émises par un buveur dans sa voiture au delà d'un seuil de consommation d'un petit verre de vodka et jusqu'à une vitesse de 120 km/h». Le laser utilisé ne serait dangereux «ni pour les yeux du conducteur, ni pour l'organisme humain en général».

Même si avec ce radar la détection de l'alcool est automatique, ce ne sera qu'une aide pour les policiers qui devront constatés la consommation d'alcool grâce aux moyens classiques d'alcotest.

Déjà présenter dans des salons internationaux en 2009 en Europe et en Chine, l'appareil serait maintenant quasiment au point mais il faudra encore un an d'essais avant que l'appareil ne soit parfaitement fonctionnel. La société pense fournir les premiers appareils à la police russe en 2012.

En Russie, de nouvelles mesures visant à réduire la mortalité routière ont été prisent recemment. Depuis le mois d'août, c'est la tolérance zéro pour l'alcool au volant qui s'applique, les conducteurs russes n'ont pas le droit d'avoir la moindre trace d'alcool dans le sang.