La décision d'installer des radars automatiques au Luxembourg a été prise dès 2010 et les premiers radars auraient du être installés en 2012. Mais si le projet a pris du retard, il est toujours d'actualité.

En effet, le ministre du Développement durable, François Bausch, a indiqué récemment qu'il souhaitait installé entre 20 et 35 radars fixes sur les routes du Grand-Duché très rapidement. Pour cela, un projet de loi doit être présenté avant l'été.

En plus des radars fixes, le ministre souhaite l'acquisition de 5 radars mobiles.

Pour rendre encore plus concret ce dossier, les Ponts et Chaussées viennent de publier une première étude de faisabilité en chiffrant les coûts de ce projet.

Basée sur le nombre de 35 radars fixes, cette étude indique ainsi que chaque appareil coûte 32 000 euros, soit 1 120 000 euros. Un chiffre auquel il faut ajouter les cinq radars mobiles voulus, à 24 700 euros pièce. Soit un total de 1 243 500 euros, rien que pour les appareils. Une goutte d'eau dans l'ensemble du projet, puisque le plus gros de la dépense concernera le futur centre de traitement, destiné à recueillir et traiter les infractions. Selon l'étude des Ponts et Chaussées, cette structure coûtera quelque 9,5 millions d'euros. Des dépenses auxquelles s'ajoutent également des installations techniques dans les rues comme les supports ou les pylônes, estimées à 50 000 euros, ainsi que des frais d'entretien.

Selon le ministère du Développement durable cette étude de faisabilité «doit encore être affinée, car le nombre précis des appareils, mais aussi leur emplacement doivent être décidés». Selon les recommandations du ministre, les futurs radars devraient être installés notamment dans les tunnels d'autoroute, lieu où la vitesse est limitée à 90 km/h.

Source: L'essentiel