Suppression panneaux radars

Depuis ce matin, nous savons que les radars automatiques seront désormais moins bien signalés.

Le détail de cette nouvelle mesure vient d'être présenté au cours du Comité Interministériel de la Sécurité Routière par le premier ministre François Fillon.

Actuellement, les panneaux annonçant la présence d'un radar fixe sont installés environ 400 mètres avant la cabine radar. Toutefois, de nombreuses évaluations montrent que les radars ne sont efficaces, pour faire réduire la vitesse, que sur une distance limitée autour de la cabine.

Le gouvernement souhaite donc modifier « la politique de signalisation des radars fixes dans le but d'accroître l'effet de ralentissement, tout en maintenant l’information du conducteur » avec pour objectif avouer d' «éviter que certains automobilistes ne ré-accélèrent juste après le passage du radar… »

Pour les 800 radars fixes qui seront installés d'ici à fin 2012, le panneau annonçant leur présence portera désormais la mention « contrôle radar fréquents » et sera implanté à une distance aléatoire de 1 à 2 kilomètres en amont, au lieu de 400 mètres aujourd'hui.

Pour les radars existants, si le radar fixe se trouve dans une zone identifiée comme particulièrement accidentogènes par la Préfecture, le Préfet pourra demander l'installation d'un autre radar fixe ou faire mettre périodiquement en œuvre des radars mobiles sur la zone. Le panneau actuel annonçant la présence du radar fixe sera démonté et un nouveau panneau « contrôle radar fréquents » sera installé en amont à une distance aléatoire de 1 à 2 km.

Les premiers panneaux « contrôle radar fréquents » seront installés dès cette année avec les 320 nouveaux radars fixes prévus dans le budget 2010 et d'autres devraient apparaître avant l'été pour les radars déjà existants.

Le gouvernement a prévu un budget d'un million d'euros pour cette mesure.