Depuis plusieurs mois, le radar fixe installé sur la D936 à Montracol au niveau du lieu-dit La Capitale est régulièrement la proie de dégradations.

Il a déjà été repeint plusieurs fois que ce soit en noir, aux couleurs de l'Olympique lyonnais ou comme cette fois en rouge sang.

Voilà ce que l'on risque lorsque l'on dégrade un radar fixe: La destruction, la dégradation ou la détérioration d'un bien public constitue une infraction qui peut être punie de trois ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende. Le fait de tracer des inscriptions, des signes ou des dessins sur une cabine de radar fixe est puni d'une amende de 7 500 euros et d'une peine de travail d'intérêt général.

Source : Le Progres