La nationale 44 au niveau de Couvrot et plus précisément du hameau de Gravelines est un point noir pour la sécurité routière dans la Marne avec près d'une vingtaine de morts dans cette zone sur les quinze dernières années.

Pour tenter d'améliorer la sécurité à cet endroit, deux radars fixes ont été installé à l'entrée du hameau de Gravelines en 2008, un dans chaque sens de circulation. Malheureusement, les drames sont toujours là, un nouvel accident mortel a eu lieu la semaine dernière environ 1 kilomètres avant l'entrée dans le hameau, au même endroit où un couple de quadragénaires avait déjà perdu la vie en octobre 2008.

Le maire de Couvrot conteste l'emplacement des deux radars à l'entrée et à la sortie du village: « Ces machines à sous, comme je les appelle, ne servent à rien. C'est là où est survenu l'accident qu'il aurait fallu les installer… ».

En effet, comme l'a déjà montré la semaine dernière une étude de la Préfecture de l'Ariège, la réduction de la vitesse lié à la présence d'un radar fixe est très localisée. Ce nouvel accident le prouve une fois de plus, car il est survenu un kilomètre avant le radar juste après le panneau annonçant la présence du radar. Selon les premières constatations, l'automobiliste certainement en excès de vitesse se serait déportée sur sa gauche dans un virage, percutant un camion qui arrivant en sens inverse.

Plus que des radars qui « ne servent à rien », le maire de Couvrot réclame la réalisation de travaux d'aménagements ou au moins que l'on signale la dangerosité de cette portion de route.

Le radar de Couvrot implanté après le lieu de l'accident
radar couvrot


Source : L'Union