La préfecture vient de communiquer le bilan de l'activité des radars automatiques dans le département au cours de l'année 2017 et il est en hausse puisque l'année dernière, les radars automatiques de la Loire ont enregistrés 168 298 infractions.

Dans le détail, on s'aperçoit que l'activité des 16 radars fixes, qui ont enregistré 90 327 flashs, est en forte hausse de +30% par rapport  2016 (69 296 flashs). La hausse est encore plus forte pour les radars mobiles embarqués qui flashent en roulant avec 23 241 flashs soit une progression de 52 %.

Dans la catégorie des hausses se trouvent également les radars feux rouges puisqu'ils ont enregistré 6 681 flashs soit une hausse de +31% par rapport à l'année précédente.

Seule l'activité des radars mobiles classiques est en forte baisse de -26% avec 43 052 flashs.

Pour compléter ces chiffres, il faut ajouter les 4996 flashs enregistrés par les radars autonomes, notamment celui installé quelques semaines sous le tunnel de Firminy.

Des nouveautés pour 2018

En 2018, le département de la Loire va voir l'arrivée de plusieurs nouveautés. En effet, c'est tout d'abord le radar fixe installé sur l'A47 à Saint-Chamond qui sera transformé en radar discriminant capable de flasher désormais les poids-lourds. Ce sera la première cabine de ce genre dans le département.

Mais ce n'est pas tout, l'année 2018 devrait aussi voir l'apparition des premières zones de contrôles leurres. Le premier itinéraire concerné est la traversée de Saint-Just-Saint-Rambert et le second la D101 entre Montbrison et l'Hôpital-le-Grand.

Les zones de contrôles leurres sont également dénommées "itinéraires sécurisés", ce sont des zones définies comme accidentogène sur lesquelles sont installés plusieurs panneaux signalant la présence de radars automatiques (photo ci-dessous). Sur ces tronçons de route des radars autonomes peuvent être installés aléatoirement sur plusieurs emplacements prédéfinis mais on peut également y trouver les nouveaux radars tourelles.

Panneau radar itinéraire sécurisé